Coronavirus et confinement : femmes et enfants en danger

Cette période de confinement doit être un moment de grande vigilance. Elle expose malheureusement les enfants et les femmes les victimes de violences intrafamiliales.
Veillons à ce qu’elles ne soient pas l’autre drame du coronavirus. Tribune du collectif de sénatrices et sénateurs. Libération.fr du 28 mars 2020.

Rapport : violences faites aux femmes outre-mer

En outre-mer, comme ailleurs, il importe que les politiques destinées à mettre fin aux violences faites aux femmes passent par une approche globale et transversale de leurs différentes formes, sans les limiter aux seules violences conjugales.

Féminicides : où est la grande cause du quinquennat ?

Je me suis associé à la tribune de ma collègue Annick Billon, présidente de la délégation aux droits des femmes du Sénat, publiée dans Libération le 05/07/2019.
Chaque plainte doit être prise au sérieux et le principe de précaution largement appliqué en matière de violences conjugales avec notamment le recours au bracelet électronique.

L’engagement des femmes ultramarines au Sénat

« Audace, dynamisme, créativité, défense des valeurs de solidarité et d’intelligence collective ont caractérisé ces talents féminins qui ont présenté leurs parcours et leurs réalisations », rapporte la Délégation sénatoriale. Journal de Mayotte du 26/02/2019